Rester en voix de poitrine sur des notes hautes et tenues, nous l’avons déjà vu, mais comment utiliser ce même soutien pour donner de la force à votre voix, voici le propos du 4è article de cette série de 6, consacrée à la voix de poitrine.

Vous voulez chanter plus juste ?
Recevez gratuitement votre premier COURS DE CHANT

Le soutien

 

Vous allez ici retrouver ces principes longuement développés dans nombre d’articles de ce blog.

Le soutien, la respiration abdominale, etc…

Tout ce qui permet au diaphragme de travailler.

Alors je ne vais pas revenir précisément sur ces notions, je vous engage aller lire les articles concernés. ou à lire cet e-book consacré précisémént à  à la respiration et au soutien

Par contre, ce qui va vous intéresser ici, c’est comment mobiliser votre diaphragme de telle sorte qu’il « envoie » un débit d’air particulièrement fort, lorsque vous voulez obtenir une voix forte.

Pour cela, vous allez vous aider des consonnes.

Diaphragme et voix de poitrine

Consonnes et diaphragme – Exercice

 

Vous pouvez d’ailleurs faire l’exercice là, tout de suite, en lisant (enfin, en faisant une mini-pause de  quelques secondes).

Vous prononcez, par exemple le mot « peu », en exagérant le « p« .

Et en même temps que vous prononcez ce « pppeu« , vous rentrez le ventre, en contractant vos abdominaux.

Vous en faites 10 de suite, espacés environ d’une seconde, et au fur et à mesure, vous diminuez l’importance et la longueur du « eu » derrière le « p« , en insistant par contre toujours sur le « p« .

A la limite, si vous en faites plus, genre 20 ou 30, vous allez peut-être même carrément avoir mal aux abdos (et accessoirement, ça vous aidera à tonifier votre sangle abdominale et garder un ventre plat).

En faisant cet exercice, vous mobilisez à chaque « peu » votre diaphragme, ce qui le renforce et l’assouplit, l’habitue à travailler et vous aide à en prendre conscience.

 

Ventre vs Gorge

 

Essayez alors de sentir comme votre voix de poitrine peut alors devenir plus sonore, du fait que plus vous vous servez de votre ventre pour « faire » le son, et moins vous vous servez de votre gorge.

Du coup, votre son est bien détendu, et peut vibrer de manière optimale.

C’est si simple, n’est-ce pas ? 🙂

Et une fois que vous avez trouvé le bon geste, qui coordonne la contraction du ventre avec l‘émission du son, vous pouvez essayer un son plus fort, presque comme un cri de rage.

Là, vous allez contacter votre voix de poitrine à coup sur, même si vous avez tendance à vous « déconnecter » en cas de stress ponctuel, par exemple, ou parce que votre personnalité s’est forgée ainsi, du fait de stress plus anciens, ou d’une timidité un peu trop marquée.

Nous verrons dans le prochain article de cette série de 6, consacrée à la voix de poitrine, comment travailler la puissance et la résonance de votre voix, et comment aborder la bascule entre les 2 mécanismes, lourd et lége

 

Auteur : Bruno Da Sylva

Et vous ?

Comment apprendre à chanter rapidement

Réussissez-vous à bien synchroniser les mouvements de votre ventre avec vos expirations ?Dites-le moi dans vos commentaires…

Vous voulez apprendre à chanter ? Vous suivez des cours de chant ? Si vous voulez progresser, tout en faisant des économies, lisez ceci: Les 7 conseils indispensables pour bien chanter

 

Pas assez CONFIANCE EN TOI ?

Pour ne plus jamais avoir le trac et la peur au ventre...
Passe à l'action ! Clique ICI