Pour gagner en justesse, dans le chant « variété-pop-rock-gospel et jazz« , il vous faut prendre conscience que votre voix, votre organe vocal, constituent un instrument, VOTRE instrument.

Et comme tout instrument, il s’accorde.

Alors dans ce cas, bien sûr, il ne s’agit pas de tourner une « mécanique », comme sur une guitare, ou une clé, comme sur un piano. Il va falloir raccorder l’émission du son avec l’audition, dont la précision est elle-même conditionnée par la qualité  de votre écoute. Ce sera le sujet de ce 2è article de cette série « Comment chanter (plus) juste« .

(Pour lire l’article précédent « Comment chanter juste-1 »).

Vous voulez chanter plus juste ?
Recevez gratuitement votre premier COURS DE CHANT

On croit souvent à tort qu’il suffit d’écouter plus ou moins une mélodie pour être capable de la reproduire.

Ce n’est pas exactement comme cela que ça se passe, en tous cas au départ de votre parcours de chanteur ou chanteuse.

Vous devez apprendre à écouter, et pour cela, il va vous falloir éduquer votre oreille, votre écoute.

Et au fur et à mesure, cette partie de l’apprentissage va se raccourcir, pour finir par devenir presqu’inconsciente, lorsque vous aurez acquis une bonne expérience, et bien entrainé votre oreille, bien affiné votre écoute.

Ces nuances qui aujourd’hui vous paraissent accessoires, ou que vous n’entendez pas encore, en tous cas à la première écoute, vous percuteront comme une évidence essentielle à la reproduction correcte de la mélodie.

Que pouvez-vous faire pour chanter juste ?

 

comment-chanter-juste-ecouter

 

Oui, revenons à nos moutons, c’est-à-dire, que se passe-t-il si vous chantez plus ou moins faux, et que pouvez-vous faire pour chanter juste, là, tout de suite ?

Il existe plusieurs cas de figure.

Souvent, ce qui se passe, c’est que vous n’écoutez pas assez.

Lorsque je fais écouter une mélodie aux élèves, et qu’ils connaissent bien cette mélodie parce qu’ils l’ont travaillée auparavant, ils se contentent la plupart du temps de faire quelque chose qui ressemble.

Mais par manque de concentration (ou par fainéantise, parfois ?), si l’élève n’écoute pas assez d’une manière qualitative, il ne peut pas reproduire correctement ce qu’il a… entendu, certes, mais qu’il n’a écouté qu’à peu près.

 

Une écoute juste

 

bien ecouter pour chanter juste

 

Parce qu’il ne s’est pas attardé suffisamment sur les petites notes intermédiaires que comporte la mélodie. Les attaques, les fins de phrase..

Et qui en font toute la subtilité, la richesse.

Donc je dois rejouer ou re-chanter la mélodie, pour montrer, mettre le doigt sur les différences entre la version originale et la version de l’élève.

Cela permet de mettre en évidence justement ces subtilités qui constituent une importante part de la mélodie, qui vont faire qu’elle sonne, ou qu’elle ne sonne pas.

Qu’elle sera un peu scolaire, ou extraordinaire.

Pour travailler cette qualité d’écoute, procédez par étapes.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

 » VOUS VOULEZ APPRENDRE À CHANTER JUSTE ? « 

Pour faire RAPIDEMENT des progrès audibles,

TÉLÉCHARGEZ ce livre : 

« Les 7 conseils indispensables pour bien chanter »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

Je vous donne un exercice très simple pour commencer ce travail dans le prochain article de cette série consacrée à la justesse dans le chant « variété-pop-rock-gospel et jazz« , et surtout, comment chanter juste.

Lire l’article précédent « Comment chanter juste-1 »

Lire l’article suivant « Comment chanter juste-3 »


Auteur : Bruno Da Sylva

Et vous ?

 

Dites-moi dans vos commentaires si vous arrivez facilement à reproduire des mélodies… et à chanter juste.

  

Pas assez CONFIANCE EN TOI ?

Pour ne plus jamais avoir le trac et la peur au ventre...
Passe à l'action ! Clique ICI