Dans cette série d’articles concernant la justesse, ou comment chanter juste, dans les domaines de « variété-pop-rock-gospel et jazz », aujourd’hui, petit bémol à tout ce que j’ai dit jusqu’à présent, vous allez me détester. Attaquer les notes « juste », chanter juste, tenir les notes « juste », c’est méga parfait. A un examen, vous aurez la meilleure note. Et vous allez faire un concert, et… les spectateurs vont commencer à bailler, puis vont se lever, un par un, et partir… et vous n’allez rien comprendre.

« Beeenn… pourtant, j’ai bien chanté… »

Eh oui, vous aurez bien chanté ! mais… le public se sera ennuyé. Pourquoi ?

Vous voulez chanter plus juste ?
Recevez gratuitement votre premier COURS DE CHANT

Lire l’article précédent « Comment chanter juste-6 »

 

Les bons interprètes et la justesse

Si votre oreille est bien entrainée, écoutez les chanteurs ou les chanteuses que vous trouvez captivant(e)s, ceux qui vous emmènent dans des émotions de folie, celles qui vous font décoller, ceux et celles qui remuent vos tripes dès qu’ils ou elles ouvrent la bouche.

Essayez d’analyser comment ils chantent.

Et vous remarquerez que la plupart du temps, leur justesse n’est pas exactement top, ou en tous cas, leurs attaques de notes.

Ce n’est pas forcément leur point fort.

Souvent, vous décèlerez de mini-variations autour de la justesse, qui sont dosées (au feeling, bien sur, ce n’est pas calculé) de telle façon que ces mini-défauts apportent en réalité une sorte de « vie » à l’interprétation et va l’empêcher de sonner trop scolaire, trop parfait, au point que cela puisse devenir ennuyeux.

N’avez-vous jamais entendu de chanteur ou chanteuse, où pendant le spectacle, vous vous demandez pourquoi tout a l’air nickel, et pourtant, vous vous ennuyez ?

 

Les bons instrumentistes et la justesse


violon-justesse-et-improvisation

Une violoniste peut aussi improviser dans la tonalité et dans le rythme

 

Vous retrouverez un phénomène analogue chez les instrumentistes, qui vont se « balader » autour d’une trame, mais sans être « pile-poil » sur cette trame.

Le pianiste, lui, qui ne peut pas jouer sur la hauteur de la note, va se placer rythmiquement parfois un peu devant, un peu derrière, se décaler d’une manière presque inaudible, et pourtant, ce petit rien va faire toute la différence, et produire un « feeling » qui est propre au musicien, et va le faire apprécier du public, parce que cela donnera une vie à son interprétation, un mouvement, que le spectateur captera inconsciemment (ou pas selon).

Le guitariste, lui, pourra jouer sur les 2 cordes, si je peux dire 🙂

Aussi bien les subtilités rythmiques, et les hauteurs de note à peine montées, lorsqu’il tire sur ses cordes plus ou moins imperceptiblement.

Avec les instruments à vent, également, il est possible, selon la façon de souffler et de pincer sa bouche, de faire ce type de mouvement de hauteur de note.

A noter que ces mouvements en question sont plus marqués dans des musiques qui expriment beaucoup les émotions, comme le blues, par exemple, avec l’harmonica, ou les « bends » à la guitare.

Ou encore les musiques tziganes, dans lesquelles vous entendrez souvent des « glissandos sur les manches de violons qui pleurent les larmes de peuples qui ont souffert longtemps (et continuent, pour certains, soit dit en passant).

 

Chanter (pas vraiment) faux exprès

Pour  bien jouer avec le rythme, avec la hauteur des notes, il faut déjà savoir chanter juste, et pour cela, vous allez devoir travailler la précision de votre écoute, puis celle de votre restitution.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 
« VOUS VOULEZ APPRENDRE À CHANTER JUSTE ? »
Pour faire RAPIDEMENT des progrès audibles,
TÉLÉCHARGEZ ce livre : 
« Les 7 conseils indispensables pour bien chanter »
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

Nous verrons cela dans les prochains articles de cette série consacrée à la justesse, et comment chanter juste dans les domaines de « variété-pop-rock-gospel et jazz ».

 

Lire l’article précédent « Comment chanter juste-6 »

Lire l’article suivant « Comment chanter juste-8 »


Auteur : Bruno Da Sylva

Et vous ?

 

Avez-vous essayé de chanter un peu en dehors du rythme, ou autour de la justesse ? Ecrivez-moi votre réponse dans les commentaires…

Si vous voulez apprendre à chanteralors, suivez des cours de chant ou téléchargez ce livre: Les 7 conseils indispensables pour bien chanter

  

Pas assez CONFIANCE EN TOI ?

Pour ne plus jamais avoir le trac et la peur au ventre...
Passe à l'action ! Clique ICI